Valeurs d’isolation d’un matériau

La conductivité thermique LAMBDA – λ

Certains matériaux conduisent mieux la chaleur que d’autres et les meilleurs isolants sont très peu conducteurs. Cette valeur est exprimée par le coefficient de conductivité thermique (symbole : lambda λ) qui a pour unité le w/mk. Une faible valeur lambda correspond à une petite déperdition de chaleur et à une isolation élevée. Ce qui ne veut pas dire que les matériaux présentant une faible valeur lambda sont meilleurs en termes d’isolation que les matériaux avec une valeur lambda un peu supérieure. Une valeur lambda élevée peut en effet être compensée par une couche plus épaisse de ce matériau.

La résistance thermique – R

La résistance qu’un matériau oppose au passage de la chaleur est le rapport entre son épaisseur (exprimée en mètre) et sa conductivité thermique (λ). Elle s’exprime en m²K/W.

FORMULE A CONNAITRE : R=e/λ (épaisseur de l’isolant sur sa valeur lambda)

La connaissance de la résistance thermique vous permettra de choisir le matériau adéquat. Plus cette résistance est élevée, plus le matériau est isolant.

L’effusivité thermique (b)

C’est la capacité d’un matériau à absorber ou à restituer une puissance thermique. Plus elle est faible, plus le matériau se réchauffe vite et donne une impression de chaleur. Elle s’exprime en W.h½/m²K.

La diffusivité thermique (a)

Elle exprime la capacité d’un matériau à transmettre (rapidement) une variation de température. Elle caractérise la vitesse à laquelle la chaleur se propage, par conduction, dans un corps. Elle s’exprime en m²/s.

Le déphasage

C’est la capacité d’un matériau à retarder les variations de température

Le coefficient de transmission thermique U (ou k)

Il traduit aussi le niveau d’isolation d’une paroi (mur ; toiture ; plancher bas ; vitrage) il s’exprime en W/m².K. Plus le coefficient U d’une paroi est faible, moindre sont les déperditions.
Un matériau de construction peut avoir un coefficient U faible, soit une bonne performance thermique, donc ne pas nécessiter l’ajout d’un isolant thermique.

FORMULE A CONNAITRE :   U = 1/ Rp (R étant la résistance thermique de la paroi)

L’inertie thermique

C’est la capacité d’un bâtiment ou d’une paroi à stocker de la chaleur. Construire en forte inertie c’est choisir des parois lourdes à l’intérieur et isoler thermiquement par l’extérieur. Cela permet de stocker les calories des apports solaires et d’atténuer les écarts de température intérieure.

L’émissivité ε (epsilon)

C’est la capacité d’un matériau à réémettre l’énergie rayonnante absorbée.          Une surface noire a une forte émissivité.

 

Les déperditions thermique d’un bâtiment

Quatre causes identifiées :

Pourquoi isoler ?

L’isolation thermique réduit le flux de chaleur qui transite à travers une paroi de l’intérieur du bâtiment vers l’extérieur en hiver.

Effet de paroi froide

L’isolation thermique permet aussi de limiter l’effet de paroi froide en hiver (paroi chaude en été). En effet, une différence de température trop importante entre l’air ambiant et un mur ou une fenêtre, provoque une sensation de froid (ou de chaud en été une faible différence n’est pas ressentie et permet d’abaisser la température de consigne de chauffage tout en gardant le même confort.

string(74) « Smarty error: unable to read resource: « globalcontent:Lien energie renouv » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *